Un territoire en mouvement !

Créé en 1977, le SMTD a vu à la fois son territoire et ses compétences s’élargir, pour devenir aujourd’hui l’acteur majeur de la mobilité durable pour un territoire de plus de 220 000 habitants.

1977
Le “Syndicat Intercommunal des Transports Publics de la Région de Douai” (SITPRD) est créé. Il regroupe au départ 17 communes : Aniche, Auberchicourt, Cuincy, Dechy, Douai, Ecaillon, Erchin, Flers-en-Escrebieux, Guesnain, Lambres-lez-Douai, Lewarde, Masny, Pecquencourt, Raimbeaucourt, Roucourt, Sin-le-Noble et Waziers.

1984
Bruille-lez-Marchiennes, Roost-Warendin et Emerchicourt rejoignent le syndicat

1995
La commune de Lallaing vote son adhésion.

1996
Loffre rejoint à son tour le SITPRD.

1997
Trois nouvelles communes rejoignent le syndicat : Esquerchin, Lauwin-Planque et Monchecourt.

1999
Le SITPRD devient le Syndicat d’Etude, d’Aménagement, d’Organisation et de Gestion des Transports Collectifs et des Déplacements (SEAOGTCD), pour traduire l’élargissement de ses compétences à l’étude d’aménagements urbains.

2002
Le SEAOGTCD simplifie son appellation et devient le Syndicat Mixte des Transports du Douaisis, suite à l’adhésion de Douaisis Agglo.

2014
Les compétences du SMTD s’élargissent. Le syndicat devient une Autorité Organisatrice de la Mobilité (AOM).

Janvier 2019
La commune d’Emerchicourt rejoint la Communauté d’Agglomération de la Porte du Hainaut et sort du périmètre du SMTD.

Mars 2019
La Communauté de Communes du Coeur d’Ostrevent (CCCO) se dote de la compétence mobilité et se substitue aux communes d’Aniche, Auberchicourt, Bruille-lez-Marchiennes, Ecaillon, Loffre, Lewarde, Masny, Montigny, Monchecourt et de Pecquencourt au sein du SMTD.

Septembre 2019
La CCCO vote son adhésion au SMTD, qui voit son territoire s’élargir aux communes d’Erre, Fenain, Hornaing,  Marchiennes, Rieulay, Somain, Tilloy-lez-Marchiennes, Vred, Wandignies-Hamage et Warlaing.
Le Conseil Régional rétrocède la desserte de l’Arleusis au SMTD.

L'extension du périmètre : Une bonne nouvelle pour la mobilité de tous les habitants du Douaisis

L’élargissement du SMTD était un objectif du Plan de Déplacements Urbains adopté en mars 2016, qui visait à mettre en cohérence le territoire du SMTD avec le bassin de vie et d’emploi réel du Douaisis.

Le Plan de Déplacements Urbains oriente les transports et la mobilité sur 10 ans. Ses objectifs : réduire la pollution,  développer les transports alternatifs à la voiture (transports collectifs, marche à pied, vélo…) et promouvoir la mobilité durable, notamment les transports en commun et les modes doux (marche, vélo…).

L’extension du périmètre du SMTD aux communes de la CCCO répond à un objectif majeur de ce plan, qui vise  à faire correspondre le territoire administratif du SMTD avec les habitudes de déplacements des  habitants. Grâce à ce nouveau périmètre, le SMTD peut développer une nouvelle offre de transports pour, par exemple, faciliter les très nombreux déplacements entre Douai et Somain, désenclaver les communes de   l’Arleusis, améliorer la mobilité des jeunes, des séniors, des demandeurs d’emploi…

Claude HEGO préside le SMTD depuis août 2018. Il nous livre sa vision de l’extension du périmètre et des avantages qu’elle présente pour la mobilité des habitants du Douaisis.

L’extension est maintenant actée. Dans quel état d’esprit sont les communes qui rejoignent le SMTD ?
Les 10 communes de la CCCO attendaient cette évolution avec impatience  depuis des années. Elles sont donc enthousiastes à rejoindre le SMTD. Il en est de même pour les communes de l’Arleusis qui vont enfin avoir une desserte correcte vers Douai et vers Somain. Ces extensions de périmètre et de desserte se sont faites dans la concertation avec les communes, la CCCO et Douaisis Agglo.

Qu’espérez-vous de cette extension ? Quelles possibilités ouvre-t-elle à long terme ?
Cette extension de périmètre et de desserte va faciliter le déplacement de nos citoyens sur l’ensemble du territoire du Douaisis. Avec le même titre de transport ou abonnements, vous pourrez vous déplacer d’Auby à Hornaing ou d’Arleux à Somain et Douai. Toutes les gares de notre territoire seront mieux desservies. De nouvelles liaisons scolaires pour rejoindre directement les établissements scolaires sont créées. Je suis  convaincu, avec l’ensemble de mes collègues du Comité Syndical, que cette évolution va contribuer à la mobilité de nos citoyens, et à la réduction de l’utilisation des voitures. Sur le long terme, cela contribuera à permettre à nos citoyens qui n’ont pas de véhicule de trouver

plus facilement un emploi sur notre territoire, de réduire le trafic automobile et ses conséquences en termes  d’environnement, de permettre à nos jeunes et aux séniors une plus grande mobilité pour les loisirs ou l’accès aux soins. Et n’oubliez pas aussi, qu’utiliser les transports en commun est plus économique que la voiture !

Concrètement, qu’est-ce qui change pour les habitants de la CCCO à la rentrée ?
• Un seul titre de transport ou abonnement pour circuler sur tout le territoire du SMTD.
• Une agence de proximité évéole à Somain pour acheter titres de transports, abonnements et obtenir tous les renseignements sur notre offre.
• Des liaisons directes sans changement pour rejoindre Douai ou Arleux
• Des fréquences de transports beaucoup plus importantes
L’extension vise aussi à désenclaver l’Arleusis. 

Que peuvent espérer les habitants à court terme ?
Dès septembre, la nouvelle offre de transport va à la fois conduire à une diversité de liaisons vers Douai et Somain, et selon une fréquence horaire à minima. Cela va permettre à l’ensemble des habitants de ce  secteur rural un accès plus facile aux différentes gares du territoire, aux collèges et lycées, au centre hospitalier, aux équipements de loisirs…
De plus, à partir de septembre, le transport Aller-Retour pour les collégiens et lycéens sera gratuit en période scolaire.

Comment est financée cette extension ? Constitue-t-elle une charge supplémentaire pour les communes ?
Le financement de cette extension de périmètre et de desserte est obtenu par :
• le versement transport des entreprises et collectivités sur l’extension du territoire
• la contribution de la CCCO (à hauteur de 2 millions €)
• la compensation de la Région dans le cadre de son transfert d’activités
• les nouvelles recettes des clients
Compte tenu de la contribution financière de la CCCO, cela entraîne un impact financier pour les communes de la CCCO. Pour l’Arleusis, il n’y aura pas d’impact sur le budget des communes, Douaisis Agglo  apportant depuis plusieurs années une contribution de 5 millions €.

Y-a-t’il des conséquences pour le transport scolaire ?
Le transport scolaire est évidemment également concerné puisqu’évéole va maintenant avoir en charge les transports scolaires vers les collèges et lycées du Somainois et inversement vers les autres collèges et  lycées du Douaisis en partant du Somainois.

Comment va évoluer l’accessibilité sur cette partie du réseau ?
Cette évolution de notre réseau va entraîner bien sûr la mise en accessibilité des quais sur l’extension de la CCCO et de l’Arleusis.

Christian POIRET,
Président de Douaisis Agglo,
Maire de Lauwin Planque

« Avec l’arrivée de la Communauté de Communes Coeur d’Ostrevent, le SMTD peut construire des solutionsde mobilité sur un territoire plus ouvert, à l’échelle d’un bassin de vie et d’emploi plus cohérent. »

Frédéric DELANNOY,
Président de la Communauté de Communes Coeur d’Ostrevent,
Maire d’Hornaing

« L’arrivée des transports publics sur le territoire de Coeur d’Ostrevent est historique. Le passage des bus va révolutionner le quotidien de nos habitants et va enfin leur permettre d’avoir accès à la mobilité, aux lieux de centralités publics et bien sûr à l’emploi. L’adhésion du Coeur d’Ostrevent au SMTD marque également notre volonté d’aller vers plus de justice sociale en permettant la gratuité des transports scolaires pour les collégiens et les lycéens. »

Julien QUENNESSON,
Maire de Somain

« La mobilité est un enjeu majeur, pour les Somainois, tant pour lesétudes, l’emploi que l’autonomie. L’arrivée de nouvelles lignes améliorera les déplacements sur Somain et sur l’ensemble du Douaisis pour nos habitants et nos usagers. »

Jean-Luc HALLÉ,
Maire d’Hamel

« La mobilité durable est essentielle à la préservation de la vie rurale. Nos habitants doivent pouvoir bouger librement et bénéficier de tous les avantages du territoire ! »